logo-kidzetfamily

Votre enfant ne gère pas ses émotions

Vous connaissez le « terrible two » ? Cette expression n’est plus en vogue mais de nombreux parents en ont entendue parler. Certains enfants traversent une première phase d’individuation identifiée sous la phase du NON, cette période peut s’avérer être une véritable tempête pendant plusieurs mois.

Plus grands, quelques enfants n’ont pas abandonné des comportements parfois très violents qui se traduisent par de l’agressivité envers d’autres enfants, des pleurs fréquents, parfois une hyperactivité, voire des insomnies.

Comment identifier la problématique de votre enfant ? Sa colère est-elle due à une incompréhension entre vous? Ou encore à un besoin qui ne serait pas reconnu? Un besoin d’autonomie, de s’identifier, de tester son pouvoir de conviction ?

Comment rester bienveillant quand on rentre d’une journée de travail et qu’en 1 heure on doit avoir mis tout le monde au bain, faire un bon dîner (bio bien sûr), prendre le temps de jouer, ranger la maison, mettre tout le monde en pyjama, laver des dents, lire une histoire par enfant…. et qu’un moussaillon arrête toute cette machine avec un « Non je ne veux pas ce pyjama !! »
Le stress intérieur monte un peu, on tente de rester calme et de trouver une solution, puis la colère nous gagne et notre enfant aussi. La situation dérape, le temps tourne, le stress augmente. Le regard défiant de notre enfant nous apparaît comme une marque d’insolence, la fatigue nous envahit, toutes les mauvaises options s’offrent à nous, céder, négocier, crier ? La bienveillance ne signifie pas être patient, patient, patient pour exploser. Il est essentiel de pouvoir poser un cadre rassurant pour que notre enfant s’épanouisse.

Il est terriblement difficile de trouver le juste équilibre entre la bienveillance, l’envie de sentir la personnalité de notre petit se développer afin de faire de lui un adulte confiant et nos réflexes d’adultes qui veulent voir s’instaurer la politesse, le respect. Car quoi qu’on en dise, on a tous besoin parfois faute de temps de sentir l’obéissance opérer, mais la soumission à la parole de l’adulte n’est pas toujours automatique et … c’est tant mieux.

Plusieurs clefs de communication vont vous permettre de décoincer des situations jusque-là inextricables. Les neurosciences nous enseignent des tas de choses précieuses qui facilitent nos relations dans ces phases compliquées.

Notre regard de maman nous empêche totalement d’être dans le jugement mais dans un accompagnement qui correspondra parfaitement au parent que vous êtes. Il n’y a pas d’idéal, le parent doit trouver un équilibre entre ses attentes en matière d’éducation, le tempérament de son enfant et les capacités de chacun. Il doit également veiller à ne pas sombrer dans la culpabilité.

Notre métier de psychologue vous fournira toutes les astuces pour détourner l’attention, éviter les conflits, faciliter le quotidien et vous permettre de retrouver votre autorité parentale. Nous avons des outils ludiques pour permettre à votre enfant de s’habiller en s’amusant, d’être prêt à l’heure pour partir, de se lever du bon pied, d’être autonome pour se laver ! 

Emotion_enfant_2

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.