logo-kidzetfamily

Les différences, les diversités.

Les_differences_les_diversites

Sensibiliser dès le plus jeune âge au respect de l’autre, à la diversité, à la différence est important. Plus cela sera fait tôt et régulièrement, plus nous pouvons avoir l’espoir que demain ce seront  des adultes plus ouverts aux autres et au monde, plus bienveillants et plus tolérants.

L’idée n’est pas de nier les différences et de dire que tout le monde est identique car vos enfants voient que cela n’est pas le cas, mais que le monde est composé de gens différents et que chaque être humain mérite d’être aimé ou respecté. De résumer par le fait que personne ne ressemble à personne et chacun est unique.

Manifestations de la différence :

Elles sont multiples : Physiques, culturelles, de sexe, handicap, religieuses, opinions, manières d’agir, des accents, sentiments, langues, valeurs, origines, conditions, croyances, intellectuelles, des habiletés, force physique, manière d’apprentissage, sociales, de caractère, de goûts, d’orientation sexuelle…. Et enfin elles peuvent être visibles mais aussi invisibles.

Perception des différences selon les âges

  • Dès qu’il est bébé, l’enfant va d’abord prendre progressivement conscience de son propre corps.
  • Vers 8 mois, il va découvrir que lui et sa maman sont 2 personnes distinctes, en général début de l’angoisse de séparation.
  • Puis en grandissant et avant 3 ans,c’est la découverte de la différence, car il va agrandir ses relations sociales, ne plus seulement côtoyer les membres de sa famille, mais grâce à la crèche, la nounou, il va rencontrer d’autres enfants, d’autres adultes. Ces nouvelles rencontres vont lui faire réaliser qu’il y a des différences par rapport à ce qu’il avait connu jusque-là. Ces différences vont être physiques et comportementales.
  • A partir de 3 ans, l’enfant est centré sur ses besoins et ceux de sa famille. Pour l’enfant la différence signifie juste ; ça je connais versus ça je ne connais pas. A cet âge là les enfants n’ont aucun préjugé.  L’enfant fait principalement attention à ses besoins propres et ceux de sa famille.

L’enfant va spontanément s’entourer de pairs qui vont lui ressembler car cela est plus sécurisant pour lui pour assouvir son besoin d’appartenance (cela peut être simplement par les centres d’intérêts communs).  A ces âges-là les enfants sont plutôt craintifs de l’inconnu, car cela diffère de moi. Les enfants peuvent commencer à remarquer des différences entre eux et les autres, en ayant simplement une appréhension car cela est différent de lui. Ils vont se demander pourquoi je ne suis pas comme lui? ou pourquoi elle n’est pas comme moi?

D’où l’intérêt dans votre discours de parent de leur expliquer ce sujet des différences.   A cet âge là, les enfants vont surtout retenir ce qu’ils entendent des adultes ou d’autres enfants et peuvent donc le répéter. C’est à ce moment-là que les préjugés apparaissent et que les enfants peuvent commencer à poser des questions. C’est justement au moment où votre enfant va poser des questions, que les discussions vont être intéressantes et se dérouler au bon moment. Votre enfant comprendra et sera plus intéressé à votre discours car il sera dans des interrogations.

  • Si un enfant avant 7 ans vous dit je n’aime pas ce copain car il a les cheveux roux ou la couleur de sa peau, cela n’est pas du racisme. Cela peut être très déroutant en tant qu’adulte d’entendre son enfant dire par exemple: elle je ne l’aime pas car elle est dans un fauteuil roulant. Sachez juste que dans ces âges-là les enfants réfléchissent de manière non nuancée, et cela se résume à j’aime ou je n’aime pas.

C’est à ce moment-là, qu’en tant que parent nous allons pouvoir aider nos enfants à sortir des préjugés, et leur apprendre que la différence est riche et belle, sinon la vie serait terriblement ennuyeuse. Bien entendu, il faut écouter le ressenti de votre enfant, le laisser développer sa pensée, mais vous pourrez essayer de poser des questions pour élever son point de vue « tu ne crois pas que ce serait très ennuyeux si tous les copains de ta classe étaient tous pareils ? que vous vous ressembliez tous comme des clones ? ». Vous pourrez ensuite commencer à évoquer les notions de tolérance, d’empathie, de respect et de bienveillance qui lui serviront toute sa vie dans de nombreux domaines. Cela l’aidera à construire son identité avec ces valeurs comme fondements.

  • A partir de 6 ans : l’enfant soit car il le vit, soit car il le perçoit, va commencer à comprendre que les gens peuvent être mis dans des cases en fonction de certaines différences : garçon/ fille, mince/gros, riche/ pauvre etc . C’est donc à ce moment-là que les préjugés et les stéréotypes peuvent avoir des conséquences dans ses relations sociales. Une fois de plus c’est grâce à l’aide de ses parents et des personnes qui entourent l’enfant que des discussions passionnantes vont pouvoir émerger. A partir de cet âge là, si on ne déconstruit pas certains stéréotypes ils pourront perdurer à l’âge adulte. Pour étayer votre propos prenez des exemples, comme celui d’un squelette pour que votre enfant constate que c’est le même pour tout le monde, ou encore que nous avons tous les mêmes organes etc. Pour les un peu plus grands, vous pouvez retracer les événements historiques dramatiques liés au racisme au travers des siècles. Qu’aujourd’hui les choses ont évolué car le racisme est puni par la loi. 

N’hésitez pas non plus à banaliser les différences au travers des jeux que vous achetez : des poupées avec des couleurs de peau, de cheveux, de formes différentes, des figurines avec différentes compositions familiales par exemple. Plus votre enfant sera habitué à côtoyer toutes formes de différences, plus cela deviendra une normalité pour lui.

On réalise d’ailleurs que les enfants qui côtoient souvent des enfants à besoins particuliers dans leur classe par exemple, vont se poser beaucoup moins de questions sur les différences.

Ce qui est important à apprendre à vos enfants :

  • Le principe d’égalité: qu’aucun être humain n’a plus de droit qu’un autre, le seul point commun est que chacun doit être accepté et respecté et ce sans aucune condition.
  • L’éloigner des stéréotypes.
  • Le respect de la diversité, de soi-même et des autres.
  • La tolérance dans sa manière de penser et d’agir.
  • De rejeter les discriminations, que personne n’est supérieur ou inférieur. Les personnes doivent toutes être considérées d’égal à égal. Qu’aucun être humain ne doit être rejeté ou privé de certains droits à cause d’une différence.
  • L’inclusion
  • Le respect, que si l’on respecte les différences de chacun, alors les relations sont équilibrées.
  • Accepter les différences, ne veut pas dire renoncer à ses opinions, mais juste pouvoir vivre avec des gens qui sont différents de nous (opinions, goûts etc).
  • Soyez pour vos enfants un exemple car vous allez être la personne qu’ils souhaiteront imiter. C’est d’ailleurs les jeux d’imitation qui vont pendant longtemps être les préférés des enfants car ils comprennent que l’autre peut faire les mêmes choses que lui et vice et versa.
La_diversite-arcenciel

Enfin, vous pouvez télécharger notre support : les différences,  pour vous aider à en parler avec vos enfants. Cela vous aidera à les faire réfléchir et entamer de jolies discussions. 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.