Jouer à la poupée développerait l’empathie chez l’enfant

On pourrait penser que lorsqu’un enfant joue seul, il développe beaucoup moins son sens de l’empathie et ses capacités à interagir socialement que s’il pratiquait, par exemple, un sport collectif.

Une récente étude publiée par une équipe de l’université de Cardiff tend à démonter cette idée reçue.

[…].

Clémence Prompsy, conférencière et psychologue pour les enfants salue cette étude et ses éclairages. Pour la professionnelle de la petite enfance, on s’attend souvent à ce qu’un jeu qui aboutit à une réalisation (tels que les jeux de constructions, ou les puzzle) sont plus intéressants à confiés à un enfant car ils stimuleraient favorablement le cerveau.

Lire la suite de l’article sur doctissimo.fr 

Pour évoquer ce sujet, prenez contact
avec les coaches de KIDZ et FAMILY